Sphincters

  Très bref rappel:

il s’agit d’un petit muscle circulaire contrôlant la circulation dans un vaisseau capillaire,  en ouvrant ou fermant la circulation , en fonction des besoins (voir schéma ci-dessous).

-Cette fonction est régit par le système nerveux autonome.

-Elle est également  influencée par des médiateurs chimiques. L’adrénaline ( notablement connue comme l’hormone du stress) provoque la constriction des sphincters (fermeture) . L’histamine, l’acétylcholine, les kinines vasoactives, provoquent le relâchement des sphincters et donc la dilatation et( l’ouverture) des capillaires.

-L’activité des sphincters est également influencée par le métabolisme local puisqu’une diminution de la pression partielle en oxygène dans une région y provoque leur relâchement et donc un afflux sanguin.



Ainsi, un certains nombres d’événements, sont capables d’altérer de façon plus ou moins durable cette fonction d’adaptation capillaire,  notamment au stress.

De ce fait,

  1. le manque de sollicitation (déficit d’activité physique par exemple)
    justifie l’emploi de certaines techniques ostéopathiques usuelles sur les différents tissus conjonctifs non perfusés , afin de restaurer la mobilité perdue .
  2. l’hyper-solicitation à l’inverse, comme,  les chocs (physiques, psychiques, anesthésiques…),  le stress, (là aussi, physique ou psychologique ),  la liste n’est pas exhaustive,  justifiera l’emploi de techniques plus spécifiques du tissus vasculaire afin de rétablir par ouverture des capillaires, une oxygénation , puis une circulation,  nécessaires aux différentes transformations métaboliques de base.
    Ansi un grands nombres de troubles fonctionnels classiques, comme les douleurs vertébrales,  les maux de tête, les troubles digestifs, mais aussi un bon nombre d’expressions cutanées (comme certains eczémas), les tendinopathies, certains troubles du sommeil, et  syndromes plus généraux comme la fatigue, les perte de dynamisme, ou de moral
  3. (là encore la liste n’est pas exhaustive),  trouvent des solutions favorables dans ces techniques  » vasculaires ».