Origines

Nous avons crée ce site à la demande de nombreux patients désirant mieux comprendre le fonctionnement de cette écoute particulière.
Nous espérons sincèrement avoir rempli cet objectif, sans pourtant être exhaustif.


Avec le temps,  il s’enrichira sans doute de différents modules (notamment liés à l’apprentissage et la formation)  et de liens plus professionnels.


La découverte de cette écoute et de ce toucher est le résultat conjoint, d’une observation et d’une pratique régulière chez quelques milliers de patients, au cours d’un exercice quotidien, depuis près d’une vingtaine d’années, et d’un travail de groupe notamment avec mon très fidèle ami Antoine Préchac,  Ostéopathe DO à Guyancourt (78280), dont je tiens à remercier ici, son soutien sans faille, ainsi que la pertinence de son esprit critique,  sans lui et tout ceux qui, de près ou de loin, ont participé à cette aventure, ce travail eut été  impossible.

 

Historique et bases

C’est dans les années 1870 qu’Andrey Taylor Still, né en 1826 aux Etats Unis, pose les principes fondateurs de l’Ostéopathie.

  1. Unité
    Chaque partie du corps est inter-dépendante des structures environnantes. On ne peut considérer une structure que dans la globalité du système.
  2. Structure (ex: poumon) et Fonction (oxygénation) sont indissociables.
    L’une entraîne l’autre, qui à son tour, l’entretient et la renforce.
  3. Intégrité (Homéostasie):
    Le corps possède la capacité de se réparer et de conserver son équilibre.
  4. “La loi de l’artère est suprême“

    C’est le principe essentiel de Still. La bonne circulation au sein du corps est l’élément fondamental à sa santé.


L’écoute ostéopathique de l’artère s’inscrit donc dans ce cadre.

Classiquement l’ostéopathie vise à restaurer la mobilité des différentes structures accessibles au toucher (articulations, organes, fascias etc…) en utilisants différents types de manoeuvres réflexes.
Muscles, articulations, tendons, ligaments et l’ensemble d’un grand nombre de tissus répondent à des réflexes (ostéo/tendineux) connus depuis longtemps, qui justifient l’emploi des techniques usuelles en ostéopathie.

La découverte du RAC  (Réflexe Auriculo-Cardiaque) par le Dr Nogier, de sa composante électromagnétique, et de certaines de ses applications (notamment celle du Dr Jean louis Brinette: voir liens)  nous a conduit à considérer dans notre pratique ostéopathique, le tissus vasculaire de manière différente, et à envisager une détection, puis un traitement spécifique (dû à ce réflexe différent) de ce que nous nous proposons d’appeler le blocage vasculaire   :

1 .Une écoute particulière  de l’artère recherchant le RAC et surtout ses composantes ostéopathiques.

2. Des techniques appropriées  (qui ne sont détaillées que lors d’un enseignement spécifique) visant à relancer la fonction capillaire .

Le Réflexe Auriculo-Cardiaque ou VAS

Le RAC est la découverte du Dr Paul Nogier (voir liens) en 1966.
La stimulation cutanée mécanique ou lumineuse de la peau provoque un réflexe de tension de l’artère (une émotion provoque la même réaction).
Cette découverte est enregistrée à l’OMS sous le nom de VAS ( Vascular Automatique Signal ) ou signe de Nogier.


Ansi à l’aspect mécanique de ce réflexe s’ajoute un aspect électromagnétique.


l’Ecoute Ostéopathique de l’Artère est basée sur la perception manuelle du VAS  et surtout de ces caractéristiques ostéopathiques :

(voir plus bas)

 

Le toucher

L’écoute est une palpation fine, essentiellement, au niveau de l’artère radiale.
elle demande un réel sens du toucher.

L’index le majeur et l’annulaire se pose en regard de l’apophyse styloïde du radius le long du trajet de l’artère radiale.

La pression des doigts, plus ou moins forte s’exerce de façon transversale au poignet.

L’écoute se fait sur le corps gauche ainsi que sur le corps droit.

L’index est toujours en position distal .

Que cherche-t-on?

Les 5 Observables qui en sont les caractéristiques ostéopathiques, explicitées dans le chapitre suivant.

Quel intérêt?

Poser un diagnostic ostéopathique clair et précis, respectant la synchronicité du patient .

Qu’en faire?

Cette écoute ostéopathique particulière, conjuguée aux techniques diagnostiques courantes en Ostéopathie, nous a permis de développer des techniques spécifiques de réduction de ce que nous  nommons le « blocage vasculaire« .

 

Les 5 observables

Que cherche t-on?

Le RAC (VAS)et ses caractéristiques ostéopathiques.
L’écoute visera à mettre en évidence 5 observables tactiles majeures :

  • La tension
  • La position
  • La forme
  • La profondeur
  • Le sens : aspect électromagnétique.

.Vous trouverez ci-dessous une animation présentant ses caractéristiques.


Nous avons réellement conscience de la complexité concernant « le sens » et son aspect électromagnétique. De ce fait les informations le concernant ne peuvent s’envisager, pour le moment,  que lors d’un apprentissage spécifique et surtout pratique. Nous nous en excusons auprès de ceux qui auraient souhaité en trouver plus.